Médecines alternatives

Médecines alternatives

Alternative ou complémentaire, douce, parallèle, traditionnelle, non conventionnelle… les vocables abondent pour désigner les pratiques thérapeutiques autres que la médecine dite allopathique à la base de notre système de santé. Deux caractéristiques essentielles rassemblent ces méthodes et les distinguent de la médecine occidentale fondée sur une validation scientifique par des essais cliniques et/ou un consensus de la communauté professionnelle. D’une part, le patient ne consulte pas nécessairement un praticien diplômé de médecine et, d’autre part, les soins reposent non pas sur la prescription de médicaments, mais sur des manipulations, la prise ou l’application de produits “non chimiques” (aiguilles, matières minérales ou végétales, lumière…).

Pour en savoir plus
Voir le dossier du magazine Science & Santé Médecines alternatives : Ce qu’en dit la science
Voir les rapports d’expertise sur l’évaluation de la pratique del’hypnose, l’acupuncture, le jeûne, l’auriculothérapie,l’ostéothérapie , la chiropractie, la mésothérapie

M